121doc, acheter Viagra et Cialis en toute sécurité
AccueilIST
Herpès génital

Traitement herpès génital

L’herpès génital en question

L’herpès génital est une Infection Sexuellement Transmissible causée par le virus de l’herpès simplex qui peut provoquer des flambées d’ulcères et de cloques rouges douloureuses. L’herpès génital est causé par la souche HSV-2 du virus de l’herpès. L’herpès génital est une sous-catégorie d’herpès qui touche les zones génitales chez les hommes comme chez les femmes. D’autres catégories d’herpès touchent la bouche ou les lèvres, la peau, les nerfs ou les yeux. Une fois infectées, certaines personnes constateront les symptômes de l'herpès génital dès les premiers jours. Mais les études montrent que près de 80% des personnes infectées par le virus ne savent pas qu'elles en sont atteintes. Un patient sur cinq ne ressent aucun symptôme, mais n’en demeure pas pour le moins contagieux. Trois patients sur cinq observent de légers symptômes qu’ils n’attribuent pas à l’herpès génital. Le virus de l’herpès ne se transmet que par contact physique direct, il ne peut pas s’attraper au contact d’objets car il meurt très rapidement une fois hors de l’organisme.

L’herpès génital, une Infection Sexuellement Transmissible

L’herpès génital se transmet sexuellement. 2 millions de personnes seraient porteurs du virus de l’herpès génital, mais seulement 350 000 personnes se sont faites diagnostiquées. Le diagnostic est une étape primordiale car le virus de l’herpès est très contagieux et il est impossible de s’en débarrasser, toute personne contaminée doit donc se protéger lors de chacun de ses rapports sexuels avec un préservatif. Si le risque de transmission de l’herpès génital est largement plus élevé lors d’une poussée d’herpès, les vésicules créées et développées alors sont composées d’un liquide contenant le virus, l’herpès génital se transmet la plupart du temps lorsque les symptômes sont silencieux, le partenaire ne soupçonnant alors aucune infection sexuelle transmissible. Rappelons que le port du préservatif doit être un réflexe pour tous les partenaires récents et qu’il n’est recommandé de ne plus y avoir recours qu’une fois que les deux partenaires se sont fait dépistés pour les MST et IST.

Les symptômes et manifestations de l’herpès génital

Les symptômes de l’herpès génital lors de la manifestation de la première flambée sont des ulcères sur les organes génitaux, des cloques rouges purulentes, des pertes vaginales, des douleurs pendant la miction voire de la fièvre. Les flambées d’herpès génital suivantes se manifestent par des plaies rouges, des ampoules et ulcères et une sensation de brûlure ou des démangeaisons autour des organes génitaux. Les flambées d’herpès génital sont favorisées par la fatigue, le stress et l’anxiété, des excès d’alcool, une exposition de vos parties génitales directement au soleil et des frottements autour de vos organes génitaux. Une personne contaminée par l’herpès génital peut tout à fait soigner ses flambées grâce à des antiviraux, mais doit par-dessus tout et à chaque rapport sexuel sans exception, se protéger et protéger son partenaire avec un préservatif.

L’herpès génital, vivre avec

Le virus de l’herpès génital est une infection chronique, ce qui veut dire qu’on ne peut pas s’en débarrasser. On peut cependant renvoyer le virus de l’herpès génital à l’état de dormance ce qui veut dire que, bien qu’étant toujours contagieux, il ne se manifestera pas. La première poussée de la maladie est dans 20% des cas asymptomatique, dans le cas contraire, elle se développe 2 à 6 jours après la contagion et peut durer jusqu’à 3 semaines. C’est généralement la plus intense de toutes les crises, pouvant provoquer de la fièvre et une fatigue générale du métabolisme. Une fois la première flambée d’herpès génital passée, le virus de l’herpès génital entre dans une période de dormance, durant laquelle il est inactif, attendant une période de faiblesse du système immunitaire pour se réactiver. A la suite de quoi, le virus observera des phases de réactivation, provoquant des flambées d’herpès génital, puis retournera à l’état de dormance. La fréquence et récurrence des crises varient d’un patient à l’autre, pouvant aller de 2 crises en tout au cours d’une vie à plusieurs par année.

Les laboratoires GlaxoSmithKline vous proposent le traitement Valtrex dans le but de vous soulager de vos flambées d’herpès génital. Les laboratoires pharmaceutiques Novartis vous proposent eux le Famvir qui peut traiter les flambées d’herpès génital mais aussi les prévenir.

Découvrez nos traitements